• Emeline

Bonjour ma colère, salut ma hargne et mon courroux… coucou !

Mis à jour : 18 janv. 2019



J’adore cette célèbre citation de Pierre Desproges parce qu’elle nous invite avec humour à accueillir nos émotions, et c’est justement des émotions dont je souhaite vous parler.

Je ne sais pas si vous avez remarqué la même chose que moi, mais en ce moment, c’est particulièrement mouvementé au niveau de nos plexus solaires ! Nos égos s'agitent !!!

Une amie qui fait de la numérologie m’a fait réaliser qu’on était en fin d’année 9 : l’année pendant laquelle on clôt les vieux dossierspour bientôt déguster l’élan du renouveau. Résultat, tout ce qui n’a pas été traité dans les 9 années précédentes refait surface, avec son lot de colères, de frustrations…et ça secoue sérieusement !


Le cycle des émotions

Nous venons de quitter l’été, la saison de la joie pour entrer dans l’automne, propice à la tristesse. L’hiver suivra pour nous confronter à nos peurs, puis le printemps et ses colères, et chaque intersaison nous ramènera à l’excès de réflexion, au souci…Un cycle perpétuel que les chinois ont pris le temps d’observer il y a déjà fort longtemps.


J’entends beaucoup de personnes autour de moi qui commencent déjà à angoisser à l’idée de l’hiver, de la baisse de luminosité et de l’introspection qu’elle nous invite à faire. Alors, j’avais envie de partager avec vous une pensée sur les émotions et la guerre que nous leurs faisons au quotidien : c’est la liberté la plus totale que nous avons à y gagner.

Arrêtons de maltraiter nos émotions !


Toutes ces émotions qui nous traversent, c’est la Vie qui s’exprime à travers nous. Il n’y a rien de mal à ressentir la peur, la tristesse ou la colère. C’est la vie tout simplement, dans toute sa richesse. Plus nous cherchons à éviter de ressentir des émotions, plus on s’y accroche. En les niant, on les conserve là, bien au chaud à l’intérieur de nous, tout en se faisant croire qu’elles n’y sont plus.


Mais finalement, toutes ces émotions, qu’attendent-elles vraiment ?

Notre reconnaissance, notre accueil. Elles espèrent que l’on se plonge en elles à bras et coeur grands ouverts, pour en ressortir plus vivants et plus vibrants encore. C’est tout simplement le mouvement de la vie qui nous traverse dans toute sa puissance.


Des cadeaux inespérés

La Médecine Chinoise évoque généralement 5 émotions essentielles. J’ai souhaité approfondir cette vision ancestrale en faisant le lien avec les trésors merveilleux que ces émotions nous offrent. Petit tour d’horizon…


Reconnaissons cette Tristesse, qui remplit nos poumons, qui serre notre gorge au point d’étouffer quelques sanglots ou laisser couler les larmes. Elle nous fait sentir pleinement humains, vulnérables et en même temps tellement en lien avec le reste de l’humanité. La tristesse, c’est l’essence même de la compassion, de l’empathie et de l’amour de son prochain.


En médecine chinoise la Joie est une émotion qui est considérée comme susceptible de créer un déséquilibre énergétique. En effet, lorsqu’elle est exagérée elle créé de l’agitation. Ceci dit, même lorsqu’elle semble excessive, elle ouvre la porte à sa version plus élevée, plus équilibrée et plus pure. Et nous savons tous à quel point cette joie, lorsqu’elle est saine, est source d’Amour et de Paix.


L’émotion du Souci, de la pensée qui rumine en boucle, toujours et encore les mêmes réflexions. Vous savez, cette idée qui nous harcèle constamment au point de nous empêcher de trouver le sommeil ? C’est cette idée même qui, une fois qu’elle cesse, nous permet de ressentir un profond silence. Un silence d’une qualité exceptionnelle. Un silence remplit de Paix, un véritable état de grâce. Une fois que l’on a gouté à cet état de paix,  on sait qu’il est là, toujours présent, même si une nouvelle pensée se remet à tourner en boucle…ce qui évidemment ne manquera pas d’arriver ! Alors au lieu de s’agiter à vouloir faire cesser cette pensée, laissons la vivre tout en gardant à l’esprit que juste là, derrière, en arrière plan, cet état de grâce est toujours présent.


Vivons cette Peur, qui nous tétanise et nous glace. Elle nous permet de réaliser à quel point nous tenons à la Vie, à quel point il est important de la célébrer à chaque instant. Si la peur est souvent décrite comme l’émotion qui fait le plus baisser en vibration, ça n’est pas étonnant. Elle représente la mort. Au lieu de la combattre à tout prix, laissons la s’exprimer au point de sentir le sang se glacer. Après une grande peur le sang se remet à circuler avec force, pour animer notre cœur. C’est alors la Vie et toute sa beauté que l’on peut apprécier à sa juste valeur.


Imaginez maintenant la force de la Colère. Ce qu’elle peut nous permettre de dépasser comme épreuves. Alors oui, cette colère rouge, ou noire parfois, peut être impressionnante. Mais qu’est-ce qui nous impressionne tant au fond ? Notre propre puissance ? Alors au lieu de la balayer d’un revers de main, prenons contact avec cette force débordante, réalisons à quel point elle nous appartient, et acceptons qu’elle puisse nous faire déplacer des montagnes. C’est la force de l’épée de justice, celle qui rétablit l’équilibre de toute sa lumière.


En pratique, une méditation très efficace

Concrètement, lorsque vous êtes envahie par une émotion, je vous propose tout d’abord de vous asseoir, de bien respirer et de fermer les yeux.

-1ere étape : la reconnaissance. Visualisez cette émotion, donner lui une forme, un visage, une couleur. Ce que vous voulez pour la matérialiser devant vous et tout simplement regardez là et dites lui « ok, tu es là, je te vois ».

-2ème étape : l’acceptation. Continuer de visualiser cette émotion, centrez-vous dans votre cœur, et prenez le temps d’accepter sa présence. Sentez sa force, sentez comme elle vous fait vibrer de tout votre corps, plongez vous dans les larmes si c’est l’émotion qui remonte, jusqu’à en oublier pourquoi vous pleurez.

-3ème étape : le dialogue. Une fois que vous avez accepté de rentrer dans cette émotion et que l’orage est passé. Commencez un dialogue. Que vous dit cette émotion ? Parlez avec elle. De quoi a-t-elle besoin ? Pourquoi se réveille-t-elle maintenant ? Il arrive souvent, par exemple, qu’une peur souhaite tout simplement être réconfortée et qu’elle souhaite vous signifier que vous devez prendre mieux soin de vous.

-4ème étape : l’ouverture du cœur. Ouvrez-lui grand les bras, ouvrez lui votre cœur. Comme une mère ou un père bienveillant qui écoute les besoins de son enfant et qui le prend ensuite dans ses bras. Avec des bras qui seront toujours plus larges et plus aimants. C’est comme si le Divin enlaçait cette émotion. Et laissez-là prendre sa juste place, Elle peut commencer à grandir, elle peut diminuer. Quoi qu’il se passe, vous êtes toujours présent avec elle, vous êtes à son écoute, à votre écoute !


Maintenant observez. Il est possible que cela évolue, que l’émotion se transforme. Alors laissez faire, acceptez et continuez de respirer. Laissez l’émotion se dissoudre à l’intérieur de vous. C’est un grand moment d’écoute, de partage et d’alchimie interne qui s’opère alors.

Je pratique cette méditation très régulièrement, et plus je la pratique, plus je l’apprécie. Elle me permet d’aller toujours un peu plus profond dans l’acceptation de mes émotions, dans ce chemin que me propose la vie. J’espère qu’elle vous servira également.


Je vous souhaite la compassion de la Tristesse, la force de la Colère, l’élan de Vie de la Peur, le silence du Souci et la pureté de la Joie.

 

 

 

 

06 86 38 84 18

emelineharari@gmail.com

956 chemin de Marignon

13 530 Trets, France

  • Facebook
  • YouTube
  • Blanc Icône Instagram

©Tous droits réservés Emeline Harari - Mentions légales - Crédit Photo