• Emeline

De la fusion à l’unité

Savez-vous pourquoi la relation fusionnelle a tant d’attrait ?



Parce qu’elle est romanesque. Elle fait souffrir l’âme du poète qui s’en nourrit, éperdument. Elle porte un peu de l’âme slave et de ses violons qui pleurent et déchirent le coeur…elle est aigre-douce ou douce-amère. On joue à s’éprendre puis à s’éloigner ou à se donner entièrement jusqu’à se perdre totalement. On joue à être jaloux, à appartenir à l’autre. Une danse sans fin qui tire sur un cordon ombilical nourricier devenu souffrant.


Un parent avec son enfant, un couple, une amitié, une fratrie, des jumeaux...nombreuses sont les situations de la vie qui nous confrontent à ce type de relations.


Fusionner donne un sentiment de sécurité, de force, de complétude. Cela donne l’impression d’être aimé, passionnément. Cela créé une foison de sensations qui fait croire à la complétude par son intensité. Sentiment qui n’est que temporaire et qui laisse place à la sensation de vide lorsque l’autre ne joue plus le jeu. Parce qu’un jour il ne jouera plus le jeu. Telle est la loi du monde des expériences : elles ont toutes un début puis une fin. Que l’être aimé s’éloigne pour un instant ou qu’il tourne le dos définitivement, il reste l'idée d’un puits sans fond, d’un abandon ou d’une grande solitude. L’amour semble avoir pris la poudre d’escampette avec lui.


La fusion est amour teinté de peur et de pouvoir. Peur de perdre l’autre, peur de la dissociation, peur de se perdre ou même de se trouver. Prise de pouvoir sur l’autre ou total abandon de soi. La fusion enferme et conditionne.


Lorsque le regard est happé par le monde extérieur, il reste voilé des croyances concernant notre propre incomplétude. Alors concrètement, lorsque l’on se sent lié, voire ligoté, par une relation fusionnelle, l’invitation est d’aller explorer et accueillir ce qui se sent incomplet en nous.


L’invitation est d’épouser inconditionnellement ce sentiment d’incomplétude. Alors la recherche de fusion peut laisser place à l’unité.


Réaliser l'unité c'est réaliser que l’on ne peut perdre l’autre. Il est intimement su qu’il n’y a que l’Unité, quelles que soient les circonstances de la vie. La relation devient une danse libre.

L'unité impose le respect. Une distance saine s’installe d’elle-même et s’ajuste à chaque instant.



L'unité est liberté.

 

 

 

 

06 86 38 84 18

emelineharari@gmail.com

956 chemin de Marignon

13 530 Trets, France

  • Facebook
  • YouTube
  • Blanc Icône Instagram

©Tous droits réservés Emeline Harari - Mentions légales - Crédit Photo