• Emeline

Mon Beau Sapin


Encore une histoire de Père Noël !


J’ai 2 enfants en bas âge, dont l’un qui est fasciné par le Père Noel. Vous allez me dire quel enfant ne l’est pas ? Cela fait tout simplement un an qu’il me demande de chanter « Petit Papa Noel », tous les soirs, sans exception ! ? Noël est terminé, et pourtant il en veut encore. Alors au début je trouvais ça mignon. Il venait tout juste de découvrir cette chanson, les cadeaux sous le sapin. Puis les jours et les mois ont passé et j’ai commencé à trouver la chanson, comment dire ça poliment … légèrement soûlante (je suis restée polie :-))


Mais la ténacité de mon fils et la joie qu’il avait à entendre cette chanson tous les soirs pour s’endormir on réussi à m’emmener sur certaines pistes de réflexions spirituelles, et j’ai retrouvé un certain plaisir à chanter cette chanson.


La fête de l’enfant en Soi

La naissance de Jésus, c’est la naissance de l’enfant divin. Au delà de tout dogme religieux, c’est la parabole de l’enfant divin en soi, qu’on appelle parfois aussi notre enfant intérieur. Car finalement, c’est lui qui est à l’honneur pendant cette période de l’année. Une occasion fantastique de se reconnecter à lui à un moment extrêmement propice. Une période pendant laquelle les énergies de l’hiver invite à l’intériorisation, quoi de mieux que de se reconnecter à cet enfant si souvent laissé pour compte. C’est juste au moment où la lumière de la conscience commence à reprendre le pas sur l’obscurité de l’inconscience, au moment où les journées commencent à se rallonger, que l’on fête le renouveau du cheminement de cet enfant.


Le père Noel lui aussi vient célébrer cet enfant et ce qu’il a de tellement précieux : la capacité à jouer, à rire, à profiter de la vie dans l’instant présent. Il vient lui apporter les cadeaux dont il a rêvé. Des cadeaux certes bien matériels, mais aussi des moments passés à jouer ensemble, à manger ensemble, à rire ensemble en famille et autour de la cheminée. Alors tous les cadeaux subtils que nous pouvons espérer, c’est le moment de les demander intérieurement, de faire notre prière pour réveiller toutes ces capacités qui sommeillent en chacun de nous.


La fameuse cheminée

Passons maintenant à la fameuse cheminée. Elle matérialise tellement de questionnement. De façon très pratique, comment un père noël bien dodu va-t-il faire pour passer par la cheminée ? Un peu de magie…et cette magie, on peut dire qu’elle a quitté la vie de la majorité des adultes. Les enfants eux, sont encore très proches de ce que l’on appelle parfois de façon condescendante « la pensée magique » chez l’enfant. Comme si, fort heureusement, c’était une façon de penser bien enfantine, bien naïve, parce que franchement, qui peut croire que la pensée soit magique ?!!!! Il est probable que les enfants soient bien plus proches de la réalité sur ce plan, que majorité d’adultes.


Revenons-en à cette cheminée. Elle fait penser à la tour que l’on retrouve sur la carte de la Maison Dieu dans le Tarot de Marseille, au Canal dont nous parlons si souvent en spiritualité. Ce fameux Canal par lequel les énergies célestes se déversent sur Terre, pour recevoir de véritables cadeaux du Ciel. La réponse de la Terre ne se fera pas attendre et le printemps sera bientôt là pour manifester la montée en puissance de la sève dans le monde végétal et dans nos corps, pour célébrer cette alliance de la Terre et du Ciel dans de magnifiques bourgeons et fleurs.


Pour continuer sur cette réflexion, je me disais depuis bien longtemps que le Père Noel était un peu la caricature de l’image du bon Dieu. Mais à y regarder de plus près, son gros ventre pourrait ressembler à celui du Bouddha, le ventre de la plénitude et du bonheur. Sa barbe est symbole de sagesse, sa capuche fait penser à celle des ecclésiastiques, et la couleur rouge de sa robe peut représenter la chaleur du feu (au Pole Nord ça doit être utile), la vie, la joie, une énergie rassurante et enveloppante.


Ah ! J’allais oublier, le renne au nez rouge qui illumine les nuits les plus sombres du ciel et de l’âme. Et le traineau porté par le vent ! Un Père Noel, maître des éléments ….et maître du temps, parce qu’il faut une sacrée dose d’éternité pour distribuer des cadeaux à tous les enfants de la planète en même temps.


Alors, n’est-il pas Divin ce Père Noel ? Et le fameux Sapin me direz-vous ? Et si on communiquait avec lui ?


Une fête de Noel sans sapin, ça manque un peu de saveur. Et pour cause, le sapin a trouvé sa juste place dans nos chaumières et dans nos jardins pour célébrer cette période hivernale.

Alors oui, bien sur, le sapin est facile à faire pousser, c’est économiquement rentable et il représente la montagne, la neige...Semble t’il que cette coutume nous vienne d’Alsace, région dans laquelle les sapins poussent volontiers. Ceci dit, chez les celtes on utilisait déjà un arbre, l’épicea (un conifère également, il n’y a pas de hasard) pour fêter le solstice d’hiver. Avec ses jolies boules colorées, c’est un peu l’arbre du jardin d’Eden qui s’invite dans nos maisons.

Pour pousser la réflexion plus loin, j’ai pris le temps de me pencher sur une approche plus sensible de cet arbre pour communiquer avec l’esprit de la plante, ce que j’ai ressenti me semble très intéressant pour mieux comprendre la place de cet arbre au moment de Noel.

Dialoguer avec le sapin de Sibérie (Abies Sibirica pour les intimes, il y a plusieurs variétés de sapins, mais tant qu’à faire j’en ai choisi un qui pousse dans le grand froid, et puis la Sibérie ça me parle), c’est un peu comme dialoguer avec un bon père de famille (ou un Père Noel ?). Si c’était un être humain, on pourrait le qualifier d’apaisant, de réconfortant. Il a une simplicité qui ramène à l’essentiel, aux petits bonheur du moment présent. C’est comme un père stable, qui prends le temps d’apprendre à ses enfants le fonctionnement des lois de la nature, il reconnecte avec les grands espaces purs. En même temps il réconforte et réchauffe l’intérieur, comme un bon repas chaud autour d’un feu de camp en pleine nature, ou comme un bon feu de cheminée au cœur de l’hiver. Il permet d’installer une douce confiance, une Paix simple et joyeuse et il donne même envie de la chanter en ouvrant les sons graves des cordes vocales. Il représente une douce et chaude lumière au cœur de l’hiver.


Alors qu’en pensez-vous, pas si étonnant comme choix d’arbre pour fêter un Noel au coin du feu ?

 

 

 

 

06 86 38 84 18

emelineharari@gmail.com

956 chemin de Marignon

13 530 Trets, France

  • Facebook
  • YouTube
  • Blanc Icône Instagram

©Tous droits réservés Emeline Harari - Mentions légales - Crédit Photo