• Emeline

Des larmes au rire, un seul trait d'union. L'Amour.



Une nouvelle année s’annonce. Tendre et rude, sage et explosive, puissante et fragile. Une année faite d’apparentes contradictions, d’inconnu, de nouvelles éclosions, et d’au revoir.

Au revoir à toi Jurgen, au revoir Helena, au revoir Celia. Vous venez tout juste de nous quitter. Et déjà peu à peu votre histoire s’efface, vos dernières souffrances s’estompent. La mort m’est familière depuis l’enfance, souvent je perçois son infinie beauté. Celle qui rend la vie précieuse et profonde. Parfois même je ris de cette mise en scène devant l’immortalité de l’être. Mais certains jours, le manque vient me saisir. Le manque physique, la tendresse d’une main, d’un regard, d’un câlin. Entre les rires et les larmes qui m’animent, en apprenant votre départ de cette terre ces jours ci, je ne perçois que l’amour, indéfectible, inconditionnel.

Alors en cette nouvelle année teintée d'au revoir, je fais un vœux. Celui de laisser mon cœur vibrer dans sa plus pure vulnérabilité. Je laisse mon cœur être façonné aux quatre vents et pétri comme la glaise. Je laisse le feu brûler mes faux semblants, éclairer mon regard et faire pulser mon coeur; je laisse l’océan laver mes peines et faire jaillir ma joie. Je laisse mon cœur être brisé encore 1000 fois car je sais qu’au travers de ces blessures se révèle le plus puissant amour.

Je vous souhaite une année pleine de sensibilité et d’écoute, une année faite de douceur, de sensualité, de tendresse, de rires.

Je vous souhaite d’accueillir pleinement votre vulnérabilité, vos failles, vos fragilités. Je vous souhaite d’oser explorer vos profondeurs. Je vous souhaite de faillir, de vous tromper, de perdre le contrôle et de plonger. Je vous souhaite de vous redresser, de recommencer et de laisser enfin éclater votre vérité. Pas celle d’un personnage qui se cache derrière le masque de la bienséance pour faire plaisir ou par peur de blesser, mais Votre Vérité ! Celle que vous êtes venus incarner sur cette terre. De cette vulnérabilité jaillissent les plus belles créations, la pureté de la vision et l’intensité de la lumière.

Laissons la terre nourrir le ciel en nous et le ciel féconder la terre.

Marions les opposés et goûtons à l’unité.

Des larmes au rire, un seul trait d’union. L’amour.

Emeline